"POSE" CAFE

DSCF2190

C’est le dernier jour des recos. Lavigne, Coma et Siviero sont partis en route directe vers Salta hier soir pour finaliser les autorisations dans la province. Ultimes négociations qui d’habitude se font en …Avril !

DSCF2204

La mission du reste de l’équipe est de rédiger le road-book du deuxième tronçon de l’étape Uyuni-Salta. Un peu moins de 200km que l’on entame à fond ou presque. Piste large, facile et comme souvent, un petit crochet « made in Tiziano » pour casser le rythme rapide et envoyer la caravane sur un terrain un peu plus cassant. Un petit appendice sur la trace destiné à embrouiller quelques copilotes et à calmer les ardeurs des plus téméraires.

DSCF2213

Plus loin, on reconnaît le paysage. Nous sommes passés là il y a deux ans. Les cactus sont en fleurs, le décor est magnifique. Encore un peu de ce chemin de montagne presque familier et à droite vers une partie inexplorée de ce coin du Nord-Ouest argentin. On monte et on descend les collines, de vallée en vallée. En l’absence de Tiziano, j’ai la lourde responsabilité d’organiser la pause café, rituel moment décontraction au milieu des longues matinées de recos.

019

020

 

On n’est pas vraiment sur l’autoroute et les aires de repos se font rares dans le coin. Au bord de la piste escarpée, j’avise un replat propice à la dégustation…

DSCF2193

 

Averti un peu tard, Luis Alberto Gomez, dit LAG, freine et décide d’entamer un demi-tour osé sur le chemin étroit. Trop audacieux : on se retrouve avec deux roues dans un petit ravin, profond de 3m, tout de même. A la radio, j’annonce aux deux voitures qui sont quelques kilomètres derrière : «  Messieurs, le café est presque servi, vous nous trouverez facilement : nous barrons la piste ».

023

Evidemment nos sauveurs ne se sont pas gênés pour commenter notre manœuvre scabreuse… Et on a bien rigolé. Mais comme l’a souligné Fontenay : « Là, c’est une petite erreur d’appréciation en reculant tout doucement. Tu vois ce qui peut se passer pour ceux qui roulent à fond et qui ont le même tout petit moment d’inattention. C’est pour ça que ce n’est jamais facile »

022

Après le café : les 60 derniers kilomètres de la spéciale. Tout change, la piste, le décor…

DSCF2216

On roule désormais sur terrain très cassant, étroit. La moyenne est sévèrement tombée, les obstacles se succèdent sans répit. Il faut relancer sans cesse et bien veiller à ne pas s’égarer vers les pistes annexes. La navigation est de moins en moins évidente, on est vite tenté de se jeter dans le rio d’à côté mais le risque sera grand de se retrouver dans une impasse. « Belle fin d’étape, dit Fontenay. Je l’ai déjà dit pour d’autres spéciales mais les changements de rythme font tout le sel de ce type de tracé. Il y a des dangers partout, tout le temps. Au mieux tu souffles 3/4km durant… Et il y a franchement de quoi esquinter la machine… »

025

 

Les montagnes qui nous entourent sont multicolores et nous quittons à regrets ce décor exceptionnel. En route vers Salta. Ce soir on se fait un asado (barbecue argentin) à l’hôtel. Francesco Romero nous a privatisé une salle à cet effet. Martin (le mécano argentin de la bande) s’occupera de la cuisson, on va se régaler. Jolie façon de se dire au-revoir après 15jours de rude compagnonnage.

DSCF2208

 

  • Paul Dos santos

    Bonjour Jean François
    Tout simplement pour saluer votre travail sur ce blog, cela nous permet de découvrir le parcourt du rallye, les paysages traversés et les gens qui habitent dans ces contrées reculées...but recherché !? but atteint pour moi !
    il manque un peu de videos... je suppose que vous allez diffuser les images pendant le rallye...
    Ce qui me parait sympa dans votre démarche et que j’apprécie, c'est que même si les recos sont fait au pas de charge, ce n'est pas dans le contexte de la courses, pas de chronos...c'est comme si c’était un bande de copains qui se faisaient un raid en Amérique du sud, avec bivouacs, pilotage, paysages, des locaux rencontrés dans leur quotidiens...
    bref ! merci bien , bonne année et bon Dakar !!!!
    Paul

  • CARLOS

    No hay discusión, solo quisiera hacer ese trabajo. Gracias por mostrarnos nuestro País por dentro

  • Célestin Robert

    Pourquoi Gérard Holtz ne présente plus le Dakar